Devrions-nous citer la Bible aux non-chrétiens ?

On en parle rarement, mais beaucoup de chrétiens de nos jours disent qu’on ne devrait pas citer la Bible à un non-chrétien. On pourrait dire que les gens qui citent la Bible aux non-chrétiens sont insensés puisque nous ne vivons plus dans une culture chrétienne. Comme pistes de réflexion et en réponse, j’aimerais vous offrir quatre commentaires sur l’évangélisation biblique.

Premièrement, il est vrai que nous vivons parmi les fragments et des vestiges d’une société chrétienne

Dans une société chrétienne, la Bible aurait un certain statut et une certaine autorité dans la culture en général. Si nous citions la Bible en discutant d’un enjeu, beaucoup de gens écouteraient. Ils ne rejetteraient pas immédiatement la Bible. À tout le moins, ils considéreraient ce que dit la Bible.

Il est très évident que ce n’est pas le cas au Canada actuellement.

Beaucoup de chrétiens veulent faire comme si les chrétiens, l’église et la Bible avaient encore une place privilégiée. Ils pointent vers notre histoire. Ils citent la Bible comme si elle avait une autorité reconnue et conclusive.

Mais la culture a changé, et elle a changé, et elle continue de changer, et à chaque changement, la société chrétienne s’amenuise, et ce qui en reste est davantage des fragments et des ruines mélangés à des idéologies et des spiritualités bien différentes. Alors maintenant, au mieux, la plupart des Canadiens se fichent de ce que dit la Bible. En fait, plusieurs croient que la Bible est toxique.

Deuxièmement, ne laissez pas ce que les autres Canadiens pensent de la Bible changer ce que vous pensez de la Bible

Les chrétiens respirent l’air de la culture. Il est toujours facile de se laisser influencer par la culture ; en termes bibliques, de devenir « mondain ». Si Jésus est votre Sauveur et votre Seigneur, alors vous avez besoin qu’il vous enseigne sa compréhension de la Bible. Vous apprenez sa vision dans le contexte des erreurs, des mensonges, et des idoles de votre culture.

Prouver ce qui suit va au-delà de la portée de cet article, mais Jésus a enseigné qu’entendre la Bible était l’équivalent d’entendre le Dieu trinitaire parler, et donc sa parole est autoritaire, infaillible, digne de confiance, et puissante. De nos jours, croire ceci et le dire à voix haute invite le mépris – comme si vous étiez un genre de fondamentaliste fou.

Mais acceptez le mépris.

Ne laissez pas la honte du monde et vos « supérieurs intellectuels » façonner votre cœur. Chargez-vous de votre croix et suivez Jésus.

Troisièmement, rappelez-vous ce qu’est l’évangélisation

Les gens parlent à tort de l’évangélisation comme étant de la persuasion. Si l’évangélisation est purement de la persuasion, alors vous apprendrez de la culture canadienne comment persuader. Vous éviterez de parler d’enseignements chrétiens qui sont offensants pour les Canadiens. Vous ferez du message un « forfait » et le « commercialiserez » – et vous aurez peut-être même un auditoire nombreux.

Cependant, le passage le plus important sur l’évangélisation pour les chrétiens au Canada de nos jours est probablement 2 Corinthiens 4.1-6. Je vous exhorte à le lire et à le méditer. La Bible dit que vous avez une responsabilité : de proclamer le Seigneur Jésus-Christ d’une manière attirante, vide de nous-mêmes, claire et invitante.

Seul Dieu peut convertir.

Le Dieu trinitaire ne se contente pas de persuader; il convertit; il transforme; il donne une vie nouvelle; il provoque la nouvelle naissance. Lui seul peut faire en sorte que le message biblique transperce votre esprit et votre cœur pour révéler la gloire de Jésus. Notez que vous n’êtes pas appelé à faire du message un « forfait » et le « commercialiser », mais à proclamer le message biblique que Jésus-Christ est le Seigneur et le Sauveur.

Quatrièmement, utilisez la Bible lorsque vous partagez la bonne nouvelle de Jésus avec des non-chrétiens

Glen Scrivener a brillamment dit : « si vous deviez braquer une banque, décideriez-vous de ne pas apporter d’arme parce que les gens ne croient pas aux armes? » Non, bien sûr que non. De la même manière, le Seigneur a investi sa parole écrite de puissance. Alors, priez pour vos amis et votre famille, en demandant au Seigneur de les emmener à une foi salvatrice en Jésus. Et lorsque vous obtenez cette « porte ouverte » pour leur annoncer la bonne nouvelle de Jésus, partagez avec eux définitivement ce que la Bible dit (2 Timothée 3.16-17; Hébreux 4.12).

Veuillez prier que le Seigneur vous accorde, ainsi qu’à moi-même, le courage de partager la bonne nouvelle de Jésus de manière attirante, vide de nous-mêmes, claire et invitante, en partageant les paroles mêmes de la Bible au moment opportun. À Dieu seul soit la gloire.


Cet article a été initialement publié sur The Gospel Coalition Canada. La traduction est publiée ici avec permission.

Plus de publications

George a servi dans une église «multi-points» de banlieue et une autre rurale. Il est actuellement le recteur de l'Église du Messie au cœur de la ville d'Ottawa. Il a été président d'Essentiels Canada et président fondateur de sa dénomination (ANiC). Il est actuellement président du groupe de travail ANiC pour rendre l'ANiC plus profondément biblique à tous les niveaux. Il est le directeur du séminaire de Ryle. Il est le président de l'équipe de direction des serviteurs de Dig & Delve qui organise une conférence annuelle d'apologétique à Ottawa. Il s'adresse également régulièrement sur la Colline du Parlement à la communauté chrétienne de la Colline du Parlement. Il a la chance d'être marié à Louise depuis 1981. Ils ont 9 enfants et beaucoup de beaux-fils et de belles-filles et petits-enfants. George est un membre original du conseil de TGC Canada. Vous pouvez le joindre personnellement à george(at messiahchurch.ca.

Published By: George Sinclair

George a servi dans une église «multi-points» de banlieue et une autre rurale. Il est actuellement le recteur de l'Église du Messie au cœur de la ville d'Ottawa. Il a été président d'Essentiels Canada et président fondateur de sa dénomination (ANiC). Il est actuellement président du groupe de travail ANiC pour rendre l'ANiC plus profondément biblique à tous les niveaux. Il est le directeur du séminaire de Ryle. Il est le président de l'équipe de direction des serviteurs de Dig & Delve qui organise une conférence annuelle d'apologétique à Ottawa. Il s'adresse également régulièrement sur la Colline du Parlement à la communauté chrétienne de la Colline du Parlement. Il a la chance d'être marié à Louise depuis 1981. Ils ont 9 enfants et beaucoup de beaux-fils et de belles-filles et petits-enfants. George est un membre original du conseil de TGC Canada. Vous pouvez le joindre personnellement à george(at messiahchurch.ca.