Leçons de l’Ecclésiaste 7 pour les temps COVID

Les gens lisent mieux la Bible en période d’adversité. La souffrance a tendance à enfoncer notre nez un peu plus profondément dans le texte. David a eu la sagesse de reconnaître cette réalité et de la célébrer. Il a dit :

« Il m’est bon d’être humilié, afin que j’apprenne tes statuts. » (Psaumes 119:71)

Job 36:15 exprime un sentiment similaire :

« Mais Dieu sauve le malheureux dans sa misère, et c’est par la souffrance qu’il l’avertit. » (Job 36:15)

Nous entendons des choses dans les temps de troubles que nous avons tendance à ignorer dans nos moments d’aisance. En ce sens, la COVID-19 a été une bénédiction. Je sais que j’ai vu des choses dans mes lectures quotidiennes qui n’avaient pas attiré mon attention auparavant. Ce matin en particulier, alors que je parcourais le chapitre 7 d’Ecclésiaste, plusieurs nouvelles vérités semblaient exiger une réflexion dans la prière et une mise en pratique. Je me suis retrouvé en train de gribouiller des notes et de prendre des résolutions. J’offre ici quelques-unes des leçons les plus évidentes que j’ai glanées pour votre considération et votre discernement.

« Mieux vaut aller dans une maison de deuil que d’aller dans une maison de festin; car c’est là la fin de tout homme, et celui qui vit prend la chose à cœur. » (Ecclésiaste 7.2)

Réflexion : Les gens ne pensent pas beaucoup à la mort, alors toute chose qui les fait penser en ce sens ne peut pas être que mauvaise. Il y a 18 mois, je me plaignais souvent que la plupart des gens de notre culture étaient trop riches, trop prudents et trop en sécurité pour prendre le temps de penser aux questions d’éternité. Maintenant, alors que nous luttons contre une importante troisième vague d’infection dans notre région, j’imagine que ces barrières se sont estompées. Peut-être que cela ouvrira la voie à des conversations utiles sur l’évangile avec des amis et voisins quand la situation aura changé.

Résolution : Essayez d’avoir des conversations sur la vie, la mort et l’éternité avec des personnes qui ne semblaient pas s’y intéresser auparavant. Présumez que des cœurs fraîchement troublés seront plus réceptifs à l’évangile.

« Ne te hâte pas en ton esprit de t’irriter, car l’irritation repose dans le sein des insensés. » (Ecclésiaste 7.9)

Réflexion : La colère, peu importe où ou envers qui elle est dirigée, produit rarement des réponses sages ou utiles.

Résolution : Cultivez des amitiés avec des leaders qui ont gardé leurs sans-froid dans les temps de tribulations et d’épreuves.

« Ne dis pas: D’où vient que les jours passés étaient meilleurs que ceux-ci? Car ce n’est point par sagesse que tu demandes cela. » (Ecclésiaste 7.10)

Réflexion : Il n’y a pas beaucoup de valeur à rester accrochée au passé. Les jours d’autrefois sont résolus. Tirons le meilleur parti d’aujourd’hui et de chaque jour qui suit.

Résolution : Pensez moins à ce que nous avons perdu, et davantage à la façon dont les choses ont changé. Commencez à prier pour ce que nous dirons, et comment nous atteindrons les personnes dont les vies et leurs conjectures ont été chamboulées par cette pandémie.

« Au jour du bonheur, sois heureux, et au jour du malheur, réfléchis: Dieu a fait l’un comme l’autre, afin que l’homme ne découvre en rien ce qui sera après lui. » (Ecclésiaste 7.14)

Réflexion : Beaucoup de gens sont des dualistes accidentels. Ils attribuent à Dieu les bons jours, et blâment le diable pour les mauvais. Mais Dieu est souverain sur tout, et il a un dessein pour son peuple dans tout cela. Michael Eaton a dit :

« La prospérité et l’adversité ont toutes deux leurs utilités. L’une mène à la joie, l’autre attire l’attention sur les réalités de la vie et conduit (si on le lui permet) à une vie de foi dans un Dieu souverain. Les deux sont soumises à la volonté de Dieu et font partie de sa providence. La fluctuation constante entre elles nous garde dépendants non pas en nos propres conjectures, mais en Dieu qui ‘détient la clé de tous les mystères’. »

Alors peut-être que ceci est utile. Peut-être que la COVID est un « don de Dieu ». Peut-être que cela a été bon pour moi, et bon pour mon peuple, et bon pour mon champ missionnaire.

Résolution : Remercier Dieu pour les choses que je trouve difficiles et dérangeantes.

« Celui qui craint Dieu évite tous ces excès» (Ecclésiaste 7.18, CRA) 

Réflexion : La sagesse est souvent de naviguer entre plusieurs principes. La folie consiste souvent à en abandonner un pour s’envelopper exclusivement dans un autre.

Résolution : Avoir une vue d’ensemble. Considérez chaque principe biblique potentiellement applicable. Écoutez ceux qui sont arrivés à une conclusion différente afin d’identifier les angles morts.

« Ne fais donc pas attention à toutes les paroles qu’on dit, de peur que tu n’entendes ton serviteur te maudire » (Ecclésiaste 7:21) 

Réflexion : Beaucoup de choses se disent en ce moment, parce que les tensions sont fortes et les tempéraments sont bouillants, mais la plupart devraient être oubliées. Les gens disent des choses sous la pression. Une mémoire courte nous aidera tous à redevenir amis lorsque tout ceci sera terminé.

Résolution : Ne prenez pas à cœur ce que les critiques disent sous la pression. Développez une mémoire sélective pour la diffamation et les offenses. Présumez un certain degré de psychose pandémique. Prenez la résolution d’offrir une poignée de main à quiconque sera volontaire de la serrer après la pandémie.

La Parole du Seigneur est véritablement suffisante pour les défis de chaque heure et de chaque saison. Rendons grâce à Dieu!

Pasteur Paul Carter

Cet article a été initialement publié sur The Gospel Coalition Canada. La traduction est publiée ici avec permission.

Plus de publications

Paul est l'heureux mari de Shauna Lee et le fier papa de 5 beaux enfants, Madison, Max, Mikayla, Peyton et Noa.Il a fréquenté le Moody Bible Institute et est diplômé de l'Université York (B.A.) et du McMaster Divinity College (MDiv). Il est dans le ministère pastoral depuis 1994, servant à la fois dans les églises Fellowship et Canadian Baptist à Oakville, Mississauga et Orillia, Ontario Canada. Il est actuellement le pasteur principal de la Cornerstone Baptist Church, Orillia, une grande église à plusieurs membres du personnel passionnée par la prédication biblique et la mission locale. Il est l'hôte et le professeur de Bible du podcast « Into The Word ». Twitter: @pastrpaulcarter.

Published By: Paul Carter

Paul est l'heureux mari de Shauna Lee et le fier papa de 5 beaux enfants, Madison, Max, Mikayla, Peyton et Noa.Il a fréquenté le Moody Bible Institute et est diplômé de l'Université York (B.A.) et du McMaster Divinity College (MDiv). Il est dans le ministère pastoral depuis 1994, servant à la fois dans les églises Fellowship et Canadian Baptist à Oakville, Mississauga et Orillia, Ontario Canada. Il est actuellement le pasteur principal de la Cornerstone Baptist Church, Orillia, une grande église à plusieurs membres du personnel passionnée par la prédication biblique et la mission locale. Il est l'hôte et le professeur de Bible du podcast « Into The Word ». Twitter: @pastrpaulcarter.