Mémoriser la Parole de Dieu

Psaume 1.3 dit que celui qui médite la loi de Dieu est « comme un arbre planté près d’un courant d’eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point » (NEG).

Une des meilleures choses que j’ai jamais faites est d’avoir mémorisé un livre complet de la Bible. C’était le printemps de 2010 et je tondais les gazons de Capernwray Harbour, une école biblique en Colombie-Britannique. J’ai choisi 1 Jean, puisque le livre est court et puisque je le trouvais intéressant. Chaque jour, je mémorisais cinq versets. Pendant la journée, tout en travaillant, je répétais dans ma tête tous les versets que je connaissais déjà. Bientôt, j’étais capable de répéter des chapitres au complet. Le plus que j’apprenais par cœur, le plus que j’étais capable de voir comment certains mots et certaines idées se répétaient à travers le livre. C’était une façon formidable d’apprendre et de comprendre la Parole de Dieu, et en plus, ça me donnait une joie incroyable. Je sentais que je grandissais dans ma foi à un bon pas.

En effet, j’ai tant aimé l’exercice que, quand j’avais tout mémorisé 1 Jean, j’ai choisi un autre livre – la lettre de Paul aux Philippiens – et j’ai continué l’aventure. J’ai réussi à mémoriser les mots, mais, encore plus important, d’assimiler le message que Paul voulait communiquer. Encore, je ressentais une joie qui débordait en moi. Ce n’était rien de moins qu’une rencontre avec le Dieu vivant à travers Sa Parole.

J’écris cet article pour t’encourager à mémoriser la Parole de Dieu et pour te donner quelques petits conseils.

Mémorise à ton rythme

Depuis l’an 2010, je n’ai pas encore retrouvé le temps de mémoriser tout un livre de la Bible. Je me suis marié, et puis j’ai commencé mes études théologiques. Plus tard, nous avons eu des enfants. Je vois maintenant que j’aurais pu le faire, si j’avais fait de ça une priorité. En effet, après un long délai, je recommence à mémoriser les Écritures.

Ce que je veux communiquer, c’est que cela n’a pas besoin d’être un fardeau impossible. On peut commencer bien petit. Notre église vient récemment de commencer à mémoriser un ou deux versets par mois – par mois! C’est facile ça! Il faut juste mettre de côté quelques minutes par semaine et savoir comment bien utiliser ces minutes.

Oui, tu es capable

De nos jours, les gens mémorisent très peu, et ça, de moins en moins. Autrefois, c’était différent. La génération de mes parents mémorisait beaucoup plus à l’école, et dans les anciens temps encore plus. En tant qu’êtres humains, nous sommes capables de mémoriser – je te l’assure.

Comme étudiant et comme professeur, j’ai déjà rencontré des gens qui pensent qu’ils ne sont pas capables de mémoriser. Je ne les crois pas. Souvent, le problème est que personne ne leur a jamais montré comment mémoriser. Ils y mettent quelques minutes d’une manière arbitraire, et quand ils éprouvent de la difficulté ils se prononcent incapables.

Deux secrets

Je vais partager deux secrets. Le premier est que la mémorisation prend du temps. Si tu veux pouvoir mémoriser un verset en le lisant une seule fois, je pense que tu seras déçu. Il faut mettre de côté du temps pour répéter ce qu’on veut mémoriser jusqu’à ce qu’on puisse le répéter par cœur sans regarder le texte et sans fautes. Et puis, il faut revenir le prochain jour et le faire encore. Et puis encore. Et puis encore. Il faut y mettre plus de temps au début, et après quelques jours on peut laisser plus d’espace entre répétitions. Bientôt, il suffit de répéter le verset une fois par semaine. Après un bout de temps, une fois par mois. Si jamais on arrête complètement de répéter, le verset nous échappera.

Le deuxième secret est de mémoriser un peu à la fois, et après de mettre les morceaux ensemble. Si tu veux mémoriser le Psaume 1, il n’est pas efficace de lire le psaume au complet et puis essayer de le répéter de mémoire. Il est plus efficace de lire un seul verset et de le mémoriser. Quand le premier verset est solide, tu peux continuer au deuxième. Mémorise le deuxième verset seul. Quand tu l’auras mémorisé, essaye de répéter les deux versets ensemble avant d’apprendre le troisième. Chaque fois, mémorise un verset et puis ajoute-le aux autres pour voir si tu peux tous les répéter. N’avance pas jusqu’à ce que tu sois capable de tous les faire sans fautes.

Trouve-toi des compagnons

Beaucoup de gens trouvent que c’est plus facile de maintenir la discipline avec un ou plusieurs compagnons de voyage. Notre église a commencé à mémoriser un passage par mois ensemble. Nous mettons de côté quelques minutes pendant le service pour répéter ensemble le passage. Bien sûr, ce n’est pas suffisant; il faut encore le travailler seul à la maison. Mais c’est quelque chose que nous faisons ensemble.

Un outil pour la mémorisation

Je viens de découvrir un outil en ligne gratuit qui s’appelle BibleMemory.com. C’est un système qui permet de mémoriser en tapant sur le clavier. Il y a plusieurs options. Moi, j’aime l’option qui demande seulement de taper la première lettre de chaque mot.

Le système commence en montrant le texte complet et on le copie :


Puis, à la deuxième étape, le système présente seulement chaque deuxième mot et il faut produire le reste de mémoire :


Finalement, après quelques essais, il faut tenter le texte complet sans aide :


C’est vrai que l’outil est conçu plutôt pour les anglophones – il y a plusieurs traductions anglaises qui peuvent être ajoutées automatiquement. Cependant, si l’on peut lire un petit peu d’anglais, on peut encore se servir de la plateforme, car on peut y copier-coller un texte de notre choix. Par exemple, on peut utiliser un site comme LirelaBible ou BibleGateway pour chercher le texte de Louis Segond ou de la Nouvelle Édition de Genève et le coller dans la boite.

Conclusion

Mémoriser la Parole de Dieu vaut absolument la peine. Tu es capable de le faire. Il existe des trucs et des outils pour t’aider à le faire.

Ma prière est que ce petit article sera pour toi un encouragement de mettre de côté un peu de temps et de te lancer dans cette grande aventure.

Site Web | Plus de publications

Jacques Boulet (PhD, Université de Toronto) est éditeur de SOLA, ainsi que directeur de Farel | Institut de Théologie Réformée. Ses spécialités académiques sont les langues bibliques et l'Ancien Testament. Il cherche à contribuer à la croissance de l'Église au Québec en enseignant la Parole de Dieu et en enseignant à d'autres à l'enseigner à leur tour. Il publie une courte prière hebdomadaire sur son site web en français et en anglais. Avec son épouse Paige, il a trois enfants.

Published By: Jacques Boulet

Jacques Boulet (PhD, Université de Toronto) est éditeur de SOLA, ainsi que directeur de Farel | Institut de Théologie Réformée. Ses spécialités académiques sont les langues bibliques et l'Ancien Testament. Il cherche à contribuer à la croissance de l'Église au Québec en enseignant la Parole de Dieu et en enseignant à d'autres à l'enseigner à leur tour. Il publie une courte prière hebdomadaire sur son site web en français et en anglais. Avec son épouse Paige, il a trois enfants.