Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde

De nos jours, il est facile d’être distraits. Tout comme moi, les pasteurs ont besoin de se faire rappeler ce que Pierre a écrit il y a longtemps : « Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde » (1 Pierre 5:2).

Il n’est pas mauvais de penser aux événements de l’actualité, ou de parler de problématiques importantes. Je suis reconnaissant pour les nombreux chrétiens qui adressent bien les situations qui se produisent dans le monde. Nous avons besoin de plus de gens qui font cela, pas moins.

Mais nous avons également besoin de pasteurs pour qui leur tâche est claire : de prendre soin du troupeau qui leur a été confié. Nous avons besoin de pasteurs qui savent quand il est temps de se déconnecter des médias sociaux, de prier et d’aimer leur église avec compétence et concentration. Plus ce monde devient fou, plus nous avons besoin de pasteurs qui dirigent bien leurs églises.

L’importance de l’église locale

Lorsque nous nous concentrons sur notre église, nous ne sommes pas en train de rechercher notre confort ou notre sécurité. Lorsque vous lisez attentivement le Nouveau Testament, vous vous rendrez compte que l’église est au cœur de l’action. C’est l’endroit où Dieu révèle sa sagesse infiniment variée aux dominations et aux autorités dans les lieux célestes (Éphésiens 3:10). C’est la colonne et le soutien de la vérité (1 Timothée 3:15). C’est l’endroit où la vérité est proclamée, où les disciples sont formés, et où la foi est mise en œuvre dans le désordre de nos vies.

Dallas Willard comprenait bien cela. Il a écrit que : « La chose la plus importante qui se passe dans votre communauté est ce qui s’y passe sous l’administration de vrais pasteurs de Christ. Si vous, en tant que pasteurs, ne croyez pas cela, alors vous ne comprenez pas la dignité de ce que vous êtes censés être en train de faire. Quelle que soit votre situation, il n’y a rien de plus important sur terre que de demeurer dans la connaissance de Christ et de transmettre cette connaissance aux autres. »

Nous avons besoin d’une vision biblique de l’importance de l’église locale, d’une conviction profonde de ce que Dieu accomplit à travers la proclamation de la Parole, et d’une compréhension renouvelée de l’urgence et la dignité de la fonction pastorale. Nous ne pouvons pas abandonner notre position. Le moyen d’aller de l’avant est la suivante : que l’église soit réellement l’église, et que les pasteurs jouent leur rôle de paître leurs églises, afin que ces églises demeurent fidèles.

 Un amour local

Avec les événements chaotiques qui se passent à travers le monde, il peut être difficile de voir comment l’église locale peut faire une différence. Nous sommes tentés de rechercher un auditoire plus grand, et de faire une plus grande différence.

Je ressens régulièrement le besoin de relire des parties du livre de Zack Eswines The Imperfect Pastor. Eswine confesse et confronte notre désir d’avoir un plus grand auditoire, comme si cela contribuerait davantage à glorifier Dieu dans notre génération, plus qu’un lieu local et un amour ordinaire.

Eswine écrit que Jésus nous a créés afin que nous soyons locaux. Il nous a donné une poignée de personnes que nous sommes censés aimer. Il nous a donné un lieu à habiter, et quelque chose à accomplir à cet endroit précis. « À la lumière de ces choses, que pensez-vous être le travail d’un pasteur? », demande-t-il. « On peut tenir pour acquis qu’au minimum, une attention à l’amour divin doit être exprimée d’une manière locale, au milieu de personnes et d’endroits ordinaires, parmi les histoires et la météo locales. »

« Il est facile de faire une grande chose pour Dieu tant que cette grandeur n’exige pas une humilité intérieure, un amour pratique pour les gens en face de nous, ou une soumission à la présence de Jésus à l’endroit où nous sommes. »

Voilà pourquoi je continue de me rappeler l’instruction de Pierre de : paître le troupeau de Dieu qui est sous votre garde. Nous ne pourrions pas demander une tâche plus grande, plus importante ou plus glorieuse. Nous avons besoin de plus de personnes qui écrivent des livres et des articles de blogue pour nous aider à comprendre ce qui se passe dans notre monde – mais surtout, nous avons besoin que l’église soit l’église, et que les pasteurs paissent leur troupeau, par la prédication, la prière, l’amour et le service.

Baissons nos têtes, et mettons nos œillères. Paissons nos troupeaux, et remercions Dieu de nous avoir confié une partie de son troupeau. Quel privilège! Quelle responsabilité! Cet article a été initialement publié sur The Gospel Coalition Canada. La traduction est publiée ici avec permission.

Site Web | Plus de publications

Darryl Dash est l'auteur de How to Grow: Applying the Gospel to ALL of Life. Il est pasteur de la Liberty Grace Church à Toronto. Il est également cofondateur de Gospel for Life et directeur de l'Advance Church Planting Institute. Il est titulaire d'un doctorat en ministère du Gordon-Conwell Theological Seminary et compte plus de 25 ans d'expérience dans le ministère. Darryl est marié à Charlene et a deux enfants adultes, Christy et Josiah. Vous pouvez trouver Darryl en ligne sur DashHouse.com.

Published By: Darryl Dash

Darryl Dash est l'auteur de How to Grow: Applying the Gospel to ALL of Life. Il est pasteur de la Liberty Grace Church à Toronto. Il est également cofondateur de Gospel for Life et directeur de l'Advance Church Planting Institute. Il est titulaire d'un doctorat en ministère du Gordon-Conwell Theological Seminary et compte plus de 25 ans d'expérience dans le ministère. Darryl est marié à Charlene et a deux enfants adultes, Christy et Josiah. Vous pouvez trouver Darryl en ligne sur DashHouse.com.