Prier pour des choses que l’on peut accomplir sans l’intervention du Dieu trinitaire

Si je vous disais « priez seulement pour des choses que vous seriez capable d’accomplir sans l’intervention de Dieu », vous sauriez très bien que je ne vous donne pas un conseil basé sur la piété et les enseignements bibliques. Le problème est que je n’ai pas à vous le dire, la plupart des gens le font déjà jour après jour. Cette petite voix dans nos têtes est si subtile et constante qu’on ne réalise pas sa présence et sa puissance sur nos vies. Je ne vous blâme pas, et ne prétends pas être à l’abri de cette pratique. Je suis moi-même coupable de censurer mes prières, et de tomber dans l’habitude de prier pour des choses que je pourrais probablement faire par moi-même, si je m’en donnais la peine. Lorsque j’agis ainsi, mon cynisme grandit, et Dieu devient de plus en plus petit à mes yeux.

Voici quatre choses à considérer lorsque l’on parle de prière.

Premièrement, il n’y a pas de tort à prier pour de trop grandes choses.

Le Seigneur est souverain et il sait nous dire « non ». La prière n’est pas une super puissance qui a besoin d’être contrôlée pour ne pas causer de dommages. C’est plutôt de simplement parler à la Trinité, au Dieu de vie et de vérité. Il désire que vous lui demandiez des choses, pour vous-même et pour les autres. Alors, demandez. Demandez pour de grandes choses, des choses impossibles. Le Dieu à qui vous priez est le Dieu qui a délivré Israël de l’Égypte lors de l’exode; des Madianites au temps de Gédéon. Il a délivré le peuple juif d’Haman et de la puissance de l’Empire Perse à travers Esther. Il a relevé Jésus d’entre les morts. Alors, priez pour de grandes choses.

Deuxièmement, le Seigneur va changer votre manière de prier, mais tout changement n’est pas de lui.

Au cours de votre marche avec Christ, il vous enseignera à ne pas prier pour ce qui est mauvais ou injuste, et il révélera lorsque vos prières sont motivées par des attitudes de rivalité, de préjugé, de racisme, d’égoïsme, de haine, de cupidité ou par manque de pardon. Par contre, Dieu ne vous enseignera pas à prier en le percevant comme un Dieu petit, et en voyant vos problèmes comme étant très grands! Il veut vous montrer qu’il est grand, et que vous et vos problèmes êtes petits, et que c’est très bien comme cela. Rappelez-vous toujours de Jésus sur la croix. Notre chair nous chuchote sans cesse que si Dieu est grand, et nous et nos problèmes sommes petits, Dieu va nous écraser. Pourtant la croix nous rappelle qui est véritablement le Dieu trinitaire et ce qu’il fait.

Dans notre monde, les grands écrasent les petits. Si vous devenez grands, vous pouvez facilement écraser les petits, mais Jésus fut «blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris » (Ésaïe 53:5 Nouvelle Édition de Genève). Le Seigneur est grand. Vous êtes petits. Toute la création est petite à ses yeux, et cela est bon.

Troisièmement, priez pour de grandes choses, de petites choses,  et tout ce qui se trouve entre les deux.

Je pense que c’est Luther qui compare les êtres humains à un homme saoul qui essaye de monter sur un cheval. Au premier essai, il tombe d’un côté du cheval. Au deuxième, il tombe de l’autre côté. Ainsi donc, priez pour des choses simples comme de trouver un stationnement. Priez pour de grandes choses comme la cessation des avortements au Canada. Priez en toutes circonstances, peu importe leur importance. Priez pour que Dieu vous captive par la puissance de l’évangile afin que vous deveniez une personne de prière.

Quatrièmement, apprenez ce que la Bible dit sur la prière, et priez pour ces choses.

Dans Luc 10:2, Jésus dit : «  La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson » (NEG). Soyez honnêtes, si vous êtes comme moi, lorsque vous pensez à votre ville, vous ne voyez pas une grande moisson. Vous ne pensez pas que le problème est un manque d’ouvriers ou une moisson décroissante. Si même vous priez, vous ne le faites que pour de petites choses.

Rappelez-vous que Jésus vous demande de prier pour de grandes choses! Ce n’est pas une requête. Dieu vous commande de prier de cette manière pour votre ville, pour le Canada et pour le monde entier. Priez le Seigneur pour qu’il vous aide à voir combien il est grand et souverain. Il est plus grand que vos problèmes, vos peurs, vos forces et vos ressources. Il est grand et désire faire ce que lui seul peut faire. Priez pour que le Dieu trinitaire vous aide à prier pour de grandes choses, même pour des choses impossibles — pour sa gloire et non la vôtre.

En terminant, une façon de prier pour ce qui vous semble impossible est de prier pour que votre église soit utilisée par Dieu pour planter d’autres église, des églises fondées sur la prière, l’enseignement de la Bible et l’évangélisation, et qui ont un cœur pour leur ville et le monde entier. Priez pour de telles implantations près de chaque campus universitaire au Canada et dans chaque ville de plus de 100 000 habitants. Je suis conscient que je vous demande de prier pour quelque chose de sociologiquement impossible — mais c’est bibliquement, théologiquement, et spirituellement humble et sage de faire ce que Jésus vous demande de faire.

Cet article a été initialement publié sur The Gospel Coalition Canada. La traduction est publiée ici avec permission.

Plus de publications

George a servi dans une église «multi-points» de banlieue et une autre rurale. Il est actuellement le recteur de l'Église du Messie au cœur de la ville d'Ottawa. Il a été président d'Essentiels Canada et président fondateur de sa dénomination (ANiC). Il est actuellement président du groupe de travail ANiC pour rendre l'ANiC plus profondément biblique à tous les niveaux. Il est le directeur du séminaire de Ryle. Il est le président de l'équipe de direction des serviteurs de Dig & Delve qui organise une conférence annuelle d'apologétique à Ottawa. Il s'adresse également régulièrement sur la Colline du Parlement à la communauté chrétienne de la Colline du Parlement. Il a la chance d'être marié à Louise depuis 1981. Ils ont 9 enfants et beaucoup de beaux-fils et de belles-filles et petits-enfants. George est un membre original du conseil de TGC Canada. Vous pouvez le joindre personnellement à george(at messiahchurch.ca.

Published By: George Sinclair

Jacques Boulet (PhD, Université de Toronto) est éditeur de SOLA, ainsi que directeur de Farel | Institut de Théologie Réformée. Ses spécialités académiques sont les langues bibliques et l'Ancien Testament. Il cherche à contribuer à la croissance de l'Église au Québec en enseignant la Parole de Dieu et en enseignant à d'autres à l'enseigner à leur tour. Il publie une courte prière hebdomadaire sur son site web en français et en anglais. Avec son épouse Paige, il a trois enfants.